Archives de la catégorie ‘MA DÉMARCHE’

Publié: 23 novembre 2014 dans MA DÉMARCHE

MA DÉMARCHE

Cheveux rouges small

 

Artiste autodidacte, comme on dit, c’est-à-dire n’ayant suivi aucune formation artistique spécifique mais pratiquant depuis toute jeune, pour ainsi dire depuis l’enfance, toutes sortes d’activités dites manuelles : peinture, collage, dessin, modelage, assemblage etc.… Et c’est exactement à la façon de l’enfant que je continue à m’extasier en maniant couleurs, formes et textures. C’est d’abord une nécessité, et si œuvre il y a, elle n’est que l’aboutissement d’un cheminement qui se suffit à lui-même. Ensuite vient le plaisir de partager, plus que celui de montrer, partager et recueillir avec toujours le même étonnement et toujours autant d’émotion, la réaction, la sensation de l’Autre. Que ce soit attraction, répulsion ou même indifférence, chaque réaction raconte quelque chose à propos de cette brève, mais jamais anodine rencontre entre une création qui a jailli entre mes doigts et celle ou celui qui la regarde, la touche…

Dans ma pratique, j’use autant que possible de matériaux récupérés et de médias non toxiques pour l’environnement, c’est pourquoi j’use ente autre d’aquarelle écologique à base de pigments alimentaires, ce qui limite d’une certaine façon les possibilités mais la contrainte est aussi un matériau que j’aime utiliser, contourner, jouer avec. J’aime également expérimenter autant que possible, sans me mettre de barrières, sans jamais être (ou presque) sous la pression d’un résultat ou la nécessité d’ « avoir un style ». Tout ce que je considère comme raté, devient matière première de futures créations, rien n’est jeté. C’est un besoin de cohérence entre une certaine éthique que j’applique par ailleurs dans ma vie quotidienne et la pratique artistique.

L’art est donc pour moi un espace de totale liberté, une bouffée d’air ludique, mais aussi doté d’une dimension plus profonde : n’étant en aucune façon technicienne de l’art, je me mets en résonnance avec l’invisible et tente simplement de donner forme à ce qui me traverse.

En fait de la même façon que je considère la poésie comme une forme d’art, usant de mots, sons et images mentales, je considère ma pratique artistique comme une forme de poésie, usant de couleurs, formes et matières. Les deux ont en commun une quête transcendante, un questionnement sur notre véritable essence.

 De créature à créateur, quelque chose est là, immense et ce quelque chose j’aime également le transmettre, notamment aux enfants.

Cathy Garcia

http://ledecompresseuratelierpictopoetiquedecathygarcia.hautetfort.com/

et un article à mon propos (2009) sur http://www.arts-up.com/JPGP/JPGP_Cathy_Garcia.htm

 

MON PARCOURS 

Bien qu’ayant réalisé mes premières « vraies » œuvres au début des années 90, je n’ai montré mon travail au public qu’à partir de décembre 2008 au Garage Donadieu de Cahors, sur l’incitation de Françoise Utrel, exposition « Petites Œuvres », avec Pascale Bas et Françoise Utrel elle-même. J’ai continué ensuite à exposer, à la demande principalement, mes autres activités me prenant trop de temps pour que je puisse m’occuper de « prospection » et participe à des évènementiels. J’anime également des ateliers artistiques (et poétiques également) pour les enfants, notamment en milieu scolaire.

2010 : Expo en solo à la Médiathèque de Tarbes dans le cadre du Printemps des poètes ; Salon d’un Jour, Beauvais sur Tescou ; La Ruée vers l’Art, Cahors ; présentation d’œuvres à l’Auditorium de la Bibliothèque Centrale de Tours

2011 : Exposition collective « Indignation/Insoumission » à la Galerie Le Carré d’Art, Cahors ; Expo solo « Gribouglyphes » à Limogne en Quercy ; Supermarché de l’Art de Rignac ; Expo solo (commande) « Toi mon autre – 11 triptyques plus 1 pierre », pour le CFPS du Château de Seedorf (Suisse)

2012 : Un Souffle d’Art, Castelnau-Montratier ; La boutique des artistes, Centre d’Art Contemporain, Cajarc et Souillac ; Exposition collective « Indignation, hommage à Libério Noval », à la Grange aux Calèches, Limoges ; Supermarché de l’Art de Rignac

2013 : Expo solo sur le festival itinérant « Vie rurale, c’est pas de la science fiction », St Antonin Noble-Val – Expo solo « Gribouglyphes » au Centre Culturel JB Calvignac de Carmaux, dans le cadre de Tarn en Poésie ; Expo solo « Gribouglyphes » à Limogne en Quercy ; Supermarché de l’Art de Rignac

2014 : Salon des Arts, Limogne en Quercy ; Expo solo « Gribouglyphes » au Barathème d’Escamps ; Supermarché de l’Art de Rignac

2015 : Expo solo « Gribouglyphes » à Limogne en Quercy ; Salon des Arts, Limogne en Quercy ; Débal’Art du CAN à Naucelle ; Supermarché de l’Art de Rignac

2016 : Supermarché de l’Art d’Espalion ; Festival International d’Art de Parisot (82) – Supermarché de l’Art de Rignac

2017 : Débal’Art du Can à Naucelles, 22 juillet ; Quai des Arts, Laroque-des-Arcs, 24 septembre…

 

Mes œuvres illustrent bon nombre de mes livres ainsi que d’autres ouvrages tels que : DÉBILE AUX TROIS QUARTS Patrice Maltaverne Gros textes 2017 ; VOIES LACTÉES, Dynamique des bassins laitiers entre globalisation et territorialisation de M. Napoleone, C. Corniaux, B. Leclerc – Cardère 2015 ; DÉTAIL D’INTÉRIEUR de Basile Rouchin, Intervention à haute Voix 2015 ; THIERRY ROQUET & CIE, mgv2<publishing 2014 ; AUX CONFINS DU PRINTEMPS de Marie-Françoise Ghesquier – Di Fraja, Encres Vives 2013 ; LE NORD INTIME Pierre Colin, Ed. D’Autres Univers – Collection Equinoxe, 2013 ; LE CHEF D’ŒUVRE SUR LA TEMPE, Guillaume Decourt, Ed. du Coudrier (Belgique) 2013 ; MY BELOVED SISTERS, Walter Ruhlmann – Rick Lupert PSH (Poetry Super Highway, Californie)  2012 ; RECUERDOS (EN COULEUR), Pascal Pratz, Ed. du Petit Véhicule 2012 ; CES MISSILES D’ALLÉGRESSE, Anna Jouy – Ed. de l’Atlantique 2011 ; CE QU’IL RESTE, Anne Jullien-Pérouas 2011 ; LE SYNDRÔME D’ORPHÉE, Christian Monginot, Ed. de L’Atlantique 2010 ; KELTIA CANTORUM, Zen Evasion 2008.

J’ai réalisé aussi des livres d’artistes : Pandémonium 2, 2011; Au fond du tiroir, 2012; Le Nord intime, 2012, deux exemplaires originaux, poèmes de Pierre Colin (commande).

Mes travaux figurent régulièrement aussi dans des revues de poésie, en particulier Microbe et Traction Brabant et ont été présentés dans les revues numériques POD et ZINZOLINE.